Posture du guerrier : types et avantages

La posture du guerrier du yoga (connue sous le nom de Virabhadrasana en sanskrit) est une posture qui exerce la force, la mobilité, l’équilibre et la fluidité du mouvement. Il en existe trois variantes, toutes très exigeantes sur le plan physique et mental. Souhaitez-vous en savoir plus sur celles-ci et leurs avantages ?

 

Avantages de la posture du guerrier

La posture du guerrier du yoga est l’une des plus connues car elle offre de nombreux avantages pour le corps et l’esprit. Jetons un coup d’œil à certains d’entre eux :

 

  • Elle étire le haut du corps.
  • Elle aide à renforcer les jambes et les fesses.
  • Elle est avantageuse pour tonifier le corps et même pour mincir.
  • Elle améliore votre coordination, votre équilibre et votre stabilité corporelle.
  • Elle aide à corriger la posture du corps.
  • Elle augmente la concentration.
  • Elle permet de se détendre et d’évacuer le stress.
  • Elle améliore la respiration et la capacité pulmonaire.
  • Elle aide à soulager la douleur dans certaines zones du corps.

 

Types de postures du guerrier du yoga

Après avoir vu les avantages que la posture du guerrier du yoga offre à notre corps et à notre esprit, il est temps de différencier les trois variantes qui existent (posture du guerrier 1, 2 et 3) et de voir quels sont les avantages de chacune d’elles.

 

Guerrier 1 (Virabhadrasana I)

Pour faire la posture du guerrier 1 correctement, placez vos hanches en avant et jetez une jambe en arrière à un angle de 45 degrés. Toute la plante de l’arrière-pied doit être à plat sur le sol, mais cela dépend de votre mobilité et de votre équilibre. Il est donc normal qu’au début, vous ne puissiez poser que la pointe de votre pied.

 

La jambe arrière sera complètement tendue et le genou avant fera un angle de 90 degrés, en ligne avec la cheville.

 

Les bras sont tendus vers le haut, les paumes se touchent, les épaules éloignées des oreilles et les yeux regardant vers les pouces. Votre torse sera légèrement avancé et vous devez garder votre abdomen fort, mais sans crisper votre bas du dos.

 

Guerrier 2 (Virabhadrasana II)

La posture du guerrier 2 présente quelques variations par rapport à la première posture, vous pouvez donc commencer par la première position pour faciliter l’exécution de celle-ci.

 

La jambe arrière a également un angle de 45 degrés, mais le pied est dirigé vers l’extérieur et non vers l’avant. Gardez toujours vos pieds à plat sur le sol pour garder l’équilibre. La hanche est dirigée vers l’avant et la jambe avant fait un angle de 90 degrés, en s’alignant avec la cheville.

 

Le haut du corps est dirigé vers le côté, et non vers l’avant, et le bas du dos reste droit.

 

Les épaules sont détendues, les bras sont tendus à la même hauteur et le regard atteint le majeur.

 

Guerrier 3 (Virabhadrasana III)

La posture du guerrier 3 est la posture la plus compliquée et nécessite un excellent équilibre. Elle est également très différente des deux autres.

 

Il y a une seule jambe d’appui, qui doit être tendue, tout en gardant une flexibilité au niveau du genou et du pied d’appui.

 

La jambe arrière sera « suspendue » dans l’air et formera un angle de 90 degrés avec la jambe d’appui, de manière à ce que votre dos soit aussi droit que possible.

 

Vos hanches doivent être droites, votre abdomen fort et le bas de votre dos droit.

 

Les épaules doivent être éloignées des oreilles et les paumes des mains doivent être pressées l’une contre l’autre comme si vous demandiez pardon, mais en utilisant ce geste pour vous maintenir en équilibre. 

 

Les erreurs les plus courantes lors de la pratique de cette posture

Jusqu’à présent, nous avons parlé de la posture du guerrier et de ses trois variantes, mais la réalité est que, à partir de celles-ci, d’autres modalités peuvent en découler, comme la posture du guerrier humble ou la posture du guerrier pacifique. Nous ne nous étendons pas trop sur ce sujet pour l’instant, mais cela ne fait pas de mal de savoir que chaque position peut avoir une difficulté supplémentaire.

Ceci étant dit, voyons quelles sont les erreurs souvent commises lors de la pratique de la posture du guerrier afin que vous ne les commettiez pas vous-même :

  • Lever les épaules trop haut.
  • Ne pas étirer correctement la jambe arrière.
  • Cambrer le dos de manière excessive. 
  • Placer les mains de travers.
  • Ne pas plier le genou avant ou le genou d’appui.
  • Ne pas placer les bras dans un alignement correct. 
  • Maintenir les épaules sous tension.

 

N’oubliez pas que le yoga vous aide à trouver un équilibre entre le corps et l’esprit, alors allez-y doucement pour bien faire les mouvements et en tirer le meilleur parti. N’oubliez pas que si vous cherchez à combattre le stress, il existe également d’autres postures de yoga utiles pour lutter contre l’anxiété – et la posture du guerrier en fait partie !

Be Sociable, Share!

This post is also available in: Espagnol Portugais - du Portugal

Leave a Comment